Les trois lumières – Claire Keegan

Les trois lumières-Claire KeeganTôt un dimanche matin, dans la chaleur du début de l’été irlandais (oui oui, selon Claire Keegan, l’été peut être chaud en Irlande), un père conduit sa fille chez de lointains parents, les Kinsella. La toute jeune fille, dont nous ne connaîtrons jamais le prénom, se retrouve chez ces inconnus, sans vêtement de rechange (son père ayant oublié de lui laisser son sac), dans cette grande ferme perdue dans la campagne irlandaise. Elle découvre alors un autre monde, une autre façon de concevoir la famille. Chez elle, les marmots sont nombreux (sa mère est d’ailleurs à nouveau enceinte), ça crie, ça boit. Ici, c’est calme, chaque parole est réfléchie. Là-bas, on imagine qu’elle se débrouillait toute seule; ici, elle est entourée, chouchoutée. Alors bien sur, les Kinsella ne sont pas parfaits. Ils sont rongés par la peur, la culpabilité et le deuil de leur petit garçon. Mais ici, la jeune fille apprendra ce qu’être aimée veut dire. Et à aimer en retour.

Il s’agit d’un roman encore une fois court, tout comme l’est pour la jeune fille, cet été chez les Kinsella. En lisant divers commentaires et résumés, je me suis rendue compte qu’aucun n’était identique. Chacun s’attache aux détails qui lui parlent le plus. Une très bonne découverte pour moi!

(Par contre, je n’ai pas éclairci le mystère du titre…)

Les trois lumières de Claire Keegan, traduit de l’anglais par Jacqueline Odin paru en avril 2011 aux éditions Sabine Wespieser

Publicités

Une réflexion sur “Les trois lumières – Claire Keegan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s